Résultat de votre recherche

Profitez du dispositif PINEL

Posté par Gauthier & Laplaud Immobilier le 10 avril 2017
| 0
Après le succès de l’année 2016, qui a vu la vente de plus de 60 000 logements, le dispositif d’investissement locatif Pinel voit les transactions immobilières repartirent de plus belle depuis le début de cette année. Ne passez pas à coté de cette « carotte fiscale » et venez dans l’une de nos agences immobilières agence du centre à Avignon ou agence Bonfils à Villeneuve les Avignon afin de découvrir ce dispositif disponible jusqu’à la fin de l’année 2017.
Une réduction d’impôt sur mesure.

Contrairement au dispositif Duflot où l’investisseur, dès le départ, doit s’engager sur une période de 6 ou 9 ans, (renouvelable par période triannale) et bénéficie d’une réduction d’impôts de 18% (sur 9 ans), le dispositif Pinel lui, permet aux investisseurs qui achètent un logement neuf de bénéficier d’une réduction d’impôts qui augmente avec la durée de mise en location. De 12% du montant de l’investissement pour une durée de location de 6 ans à 18% pour 9 ans et 21% pour une durée de location 12 ans.

Cette réduction d’impôt est tout de même plafonnée à un investissement de 300000 euros et d’un prix au mètre carré de 5500 euros, quel que soit la zone de construction : par exemple pour un appartement de 40 m² le plafond est alors de (40×5500 euros) 220 000 euros

Vous pouvez louer à vos enfants !

Particularité plutôt très intéressante et pertinente à notre avis, le dispositif vous permet de louer à vos ascendants ou descendants en conservant les mêmes avantages.

Bien choisir la ville pour son investissement

Soyez vigilent dans le choix des villes ou vous louez, en effet ce dispositif couvre près de 1180 communes. En raison de plafond de loyer supérieur au dispositif précèdent, il vous permet de louer plus cher et ainsi augmente de manière significative la rentabilité de votre investissement avec une rentabilité qui oscille entre 2 et 4,5 % avant avantage fiscal.

Les plafonds des loyers par zone sont les suivants :

Zone A (côte d’azur, 2e couronne parisienne, Aix en Provence, Aubagne, Lille, Montpellier, Marseille…) le plafond du loyer est fixé à 12,5 euros du mètre carré.

Zone A bis : Paris et proche banlieue parisienne, le plafond du loyer est fixé à 16,83 euros du mètre carré.

Zone B1 : (autres agglomérations où la population est supérieure à 250000 habitants) le plafond du loyer est fixé à 10,07 euros du mètre carré.

Zone B2 : environ 250 communes de 50 000 à 250 000 habitants. C’est dans cette zone qu’il faut être vigilent. A la base ces communes ne font pas parties du dispositif et elles l’ont intégré après coup via des dérogations préfectorales. Le problème est que la demande locative n’est pas toujours présente et le taux de vacances y est très élevé dans des communes telles que Bourg en, Bresse, Périgueux ou encore Vichy. Quoiqu’il en soit dans ces communes le plafond des loyers est fixé à 8,75 euros le mètre carré.

Zone C : les communes rurales. Depuis le 1er janvier 2017, les communes rurales et leurs élus peuvent, comme les communes classées en zone B2, déposer une demande de dérogation auprès des préfectures de régions. Si la demande est acceptée, les promoteurs seront alors autorisés à commercialiser des programmes de logements neufs en Pinel. Ceci dit, il vous faut être sur de vous et de la connaissance du marché locatif local, car si pour les communes en zone B2 la demande locative n’est pas toujours présente, pour cette zone elle y est quasi inexistante. Les prix de l’immobilier à l’achat ou de terrain à bâtir étant beaucoup plus abordables que sur d’autres zones du territoire.